Le PCB ne désigne par une molécule pharmaceutique mais le Point Conseil Budget. Ce dispositif national est porté par des organismes locaux comme l’Areams en Vendée (Association Ressources pour l’Accompagnement Médicosocial et Social) ou l’UDAF (Union Départementale des Associations Familiales) dans les Deux-Sèvres et en Vendée. Son rôle est de prévenir le mal-endettement et d’accompagner ceux qui en ressentent le besoin dans l’équilibre de leur budget.

 

Des conseils ouverts à tous

Les conseillères de l’Areams Vendée et de l’UDAF 79 et 85, en charge du dispositif, sont unanimes : « Le PCB s’adresse à un large public. C’est un service gratuit ouvert à toute personne sans condition de ressources ». Cette ouverture à tous le différencie des autres outils d’aides financières, pouvant exister dans les départements ou sur les communes. Des salariés, de jeunes actifs, des demandeurs d’emploi, des couples séparés, des personnes engagées dans l’achat d’une maison,…, ; tous ceux qui voient pointer un possible surendettement, qui ont un budget dans le rouge ou qui font face à un découvert récurrent peuvent s’adresser au Point Conseil Budget, « sans être jugés ». Un simple appel suffit pour être mis en contact et recevoir de premières informations. Ensuite, la facilité d’accès est toujours de mise avec des rendez-vous qui s’organisent sur différents points du territoire. Certains ménages peuvent être mis en relation via leur banque, avec laquelle un partenariat a été instauré.

 

Des accompagnements personnalisés

Les référentes PCB, expérimentées, conseillères en économie sociale et familiale, assurent un accompagnement adapté et personnalisé. Après un recueil d’infos, un diagnostic est posé puis un plan d’action est défini. Les conseils sont apportés de manière gratuite et confidentielle. Les intervenantes en témoignent, il s’agit surtout « de mieux appréhender son budget, de réassurer les personnes, de les soutenir dans des démarches, de fournir une aide éducative budgétaire ». « Souvent, il faut revoir les bases, apprendre à gérer un budget. » Auprès d’un jeune actif, il faudra surtout appréhender l’administratif. Pour un conjoint récemment séparé, il faudra réapprendre à anticiper les charges, les dépenses, avec un budget réduit. Selon les conseillères, l’intérêt du dispositif réside là, dans son rôle de prévention, d’éducation, plus que dans son aspect curatif.

 

Equilibre et prévention

En 2019, les PCB n’avaient pas été initiés pour parer aux effets de la crise sanitaire mais leur déploiement vient (malheureusement) à point nommé. Les conseillères voient apparaître « quelques conséquences » de la crise 2020, avec « des baisses de ressources liées au premier confinement, qui ont creusé les problèmes financiers ». Une trentaine de contacts a ainsi été enregistrée par l’Areams en Vendée. Dans un climat anxiogène, « plusieurs personnes ne s’attendaient pas à être confrontées à des difficultés budgétaires ». Cependant, plus que des situations fortement dégradées, les conseillères rencontrent des ménages qui ont juste besoin de « réassurance » ou d’être orientés dans des négociations. L’aspect préventif et de proximité du dispositif permet d’aborder sans tabou les fragilités budgétaires. Cet abord décomplexé des problèmes financiers est renforcé par une « communication massive » sur les PCB, auprès des partenaires institutionnels, communaux, du secteur de la justice, du médico-social, et des réseaux sociaux.

 

Le Crédit Mutuel Océan, acteur engagé 

 

Partageant des valeurs d’accompagnement et d’entraide, l’AREAMS et le Crédit Mutuel Océan se sont réunis en mars dernier pour la signature de deux conventions.
La première porte sur un nouveau dispositif de Micro Crédit Social ; la seconde relative aux Points Conseil Budget. André Lorieu, Président du Crédit Mutuel Océan a profité de cet évènement symbolique pour rappeler avec force leur valeurs d’engagement du Crédit Mutuel en direction des personnes en situation de fragilité bancaire.

 

En France, près de 400 PCB sont déployés dans le cadre de la stratégie nationale de prévention et de lutte contre la pauvreté. Les Points Conseil Budget sont portés par des organismes labellisés, répondant à un cahier des charges sur les conditions d’accueil, d’écoute, d’accompagnement, de conseil…

    • UDAF 85 : 02 51 44 37 10