Vous avez envie de découvrir un lieu unique en Charente-Maritime vous permettant d’allier balade digne d’une séance de spéléologie et découverte d’un lieu ayant compté dans l’histoire de France, ou plutôt à travers celle des rois Francs ? Les mines d’argent de Melle sont faites pour vous ! Communément appelé « Mines d’Argent des Rois Francs », ce lieu ouvert au public est une véritable « mine » d’informations sur la monnaie entre les viie et xe siècles.

 

Une mine aussi vaste qu’impressionnante

Avant de se pencher sur l’histoire des mines, voyons ce qu’est le lieu en lui-même : de gigantesques galeries souterraines ! Après tout, on ne cherche pas de l’argent pendant 3 siècles sans creuser de très grandes surfaces…

Si lors des visites pour pourrez découvrir 350 m de galeries, les mines s’étendent en réalité sur plus de 30 km ! La différence de surface peut paraître surprenante, mais rendre les galeries visitables nécessite de nombreux aménagements. Si la visite est accessible à tous, y compris aux plus jeunes, c’est grâce aux travaux réalisés à ces fins, sans pour autant dénaturer le lieu. Concernant les 30 km restant, c’est nettement plus sportif et cela rappelle que les conditions de travail dans ces mines étaient très exigeantes.

Cristaux de quartz et silice sont observables dans les galeries, mais il ne reste évidemment rien de la galène qui était recherchée à l’époque par les mineurs. Les galeries tortueuses sont à elles seules un spectacle valant le détour.

 

Une collecte de l’argent très complexe

La collecte de l’argent a été extrêmement complexe au sein des mines de Melle. Ce n’était pas de l’argent pur qui était collecté dans un premier temps, mais un minerai nommé « galène ». Ce dernier, constitué en majorité de plomb et de souffre en plus de l’argent, était donc collecté par les mineurs, du viie au xe siècle.

Pour creuser la roche et les galeries, les mineurs étaient obligés de faire du feu. Nous vous laissons imaginer la pénibilité du travail lorsque les mines étaient encombrées de la fumée nécessaire au fait de creuser, malgré les sorties d’air effectuées à intervalles réguliers.

Pour chaque gramme d’argent récolté, une grande quantité de galène devait être collectée. On séparait ensuite l’argent du plomb et du souffre en faisant chauffer la galène au four. L’opération se faisait en de nombreuses étapes et à travers 2 fours aux propriétés différentes. La collecte de l’argent était donc à la fois difficile physiquement et très exigeante concernant les savoir-faire mis en œuvre.

 

 

Des mines d’argent au service des rois Francs

Le rôle historique des mines d’argent de Melle a également été très grand. Elle a été la plus grande mine d’argent de l’empire Carolingien ce qui lui vaudra le surnom de mine d’argent des rois francs. Les mines d’argent sont exploitées dans un contexte où la monnaie voit progressivement sa matière première – l’or – remplacée par l’argent, plus courant et donc adapté à la fabrication de la monnaie. La période de forte exploitation de la mine intervient véritablement avec l’instauration de la monnaie unique par Charlemagne en 794. Le lieu est alors la plus grande réserve d’argent d’Europe. On peut donc dire que tout le système monétaire des rois des Francs a reposé sur les mines d’argent de Melle, d’où leur importance cruciale.

 

Melle comme atelier monétaire

En plus de la collecte de la matière première, Melle avait un rôle d’atelier monétaire. Limités à 10 par Charles II le Chauve, en 864, les ateliers monétaires avaient pour rôle de frapper la monnaie dans l’empire des Francs. Collecter la matière première était une chose, être habilité à en faire de la monnaie officielle et utilisable en était une autre. Il était cependant logique que Melle se voit également attribué ce rôle, cela par son importance stratégique grâce aux mines.

Cette responsabilité, Melle l’a néanmoins eue avec la limitation par Charles II le Chauve, puisque le monnayage a eu lieu entre 768 et 1189, une période encore plus étendue que l’exploitation de la mine en elle-même qui a eu cours de 602 à 995.

 

Visiter les mines d’argent de Melle

Les mines sont ouvertes au public et visitables, mais attention : la réservation sur le site officiel mines-argent.com est très fortement recommandée ! Vous pourrez y voir les périodes durant lesquelles les mines sont visitables et serez en mesure de choisir votre créneau horaire.

Prévoyez environ 1 h 30 et pensez à prendre des vêtements chauds, car la température dans les galeries est d’environ 13°C. Côté tarifs, il faudra compter 8,50 € par adulte, 4,50 € par enfant de 6 à 18 ans – l’entrée est gratuite pour les enfants de 5 ans et moins. Situé à 25 min de Niort, le site est facilement accessible en voiture et propose une aire de stationnement. Aucune excuse pour ne pas partir à sa découverte donc !