Parmi les nombreuses activités à pratiquer en Deux-Sèvres, la culture occupe bien évidemment une place extrêmement importante. Cette dernière peut revêtir de nombreuses formes et les musées en sont une représentation plutôt fidèle. Loin d’être des lieux se concentrant sur les thèmes classiques qu’on leur assimile généralement, les musées offrent aujourd’hui l’occasion de découvrir de très nombreux univers. Notre sélection joue donc sur la complémentarité des sujets pour que chacun y trouve son compte. Radiophonie, motos, art et histoire locale, patrimoine architectural ou encore beaux-arts, histoire et éducation : vous allez pouvoir trouver le musée des Deux-Sèvres qui correspond à votre envie du moment !

 

Musée Bernard-d’Agesci

Si tous les musées de notre sélection du jour ne sont pas connus, celui de Bernard-d’Agesci fait office de figure de proue en Deux-Sèvres. Reconnu comme le musée de référence à Niort, le site qui a ouvert ses portes en 2006 accueillait déjà en 2011 environ 14 000 visiteurs ! Si l’affluence fait de ce dernier un incontournable de la vie culturelle niortaise, sa superficie de 5 000 m² et la richesse de sa collection contribuent également à sa renommée en Deux-Sèvres.

Prenant le nom du peintre, sculpteur, architecte, paysagiste et professeur de dessin, le musée Bernard-d’Agesci affiche la même diversité dans la collection qu’il propose. On y trouve une section Beaux-arts avec, bien sûr, des tableaux de Bernard d’Agesci, de Félix-Hippolyte Lanoüe ainsi que d’artistes locaux. La section Histoire naturelle comporte de nombreuses vitrines avec, là aussi, une approche locale. Le musée expose par ailleurs un certain nombre d’objets d’art venant du monde entier. Enfin, la section Conservatoire de l’éducation offrira encore plus de diversité à la visite.

 

Musée Georges-Turpin

Premier argument de poids pour le musée Georges-Turpin : il prend place dans la petite ville de Parthenay, bien connue des amateurs de jeux qui s’y rendent pour son festival, mais également des amateurs de petites cités au grand charme. La visite du musée municipal est l’occasion d’observer une maquette de la ville et de son évolution, des éléments archéologiques ou encore des faïences de Parthenay datant du xixe siècle. Bien évidemment, la collection met aussi à l’honneur les peintres locaux ou des affiches ainsi que des documents variés représentatifs de la communication et de l’art d’une époque désormais révolue.

 

Musée Jacques-Guidez

Le musée Jacques-Guidez, situé à Airvault, profite de sa localisation pour s’épanouir dans un cadre dépaysant : l’ancienne abbaye des Augustins. Cette dernière offre une première bonne raison de visiter le musée si vous passez en Deux-Sèvres puisque l’abbaye présente encore de nombreux éléments dignes d’intérêt. La collection présentée a été réunie par Jacques Guidez et se concentre sur le patrimoine local à travers de nombreuses déclinaisons. Ce sont des objets du quotidien et d’époque que vous retrouverez, tels que des poussettes, des vélos, des jouets…

L’artisanat et l’agriculture des Deux-Sèvres occupent également une place majeure dans ce musée axé sur la transmission du savoir. Doté d’un espace pédagogique proposant des ateliers pour enfants, le musée Jacques-Guidez tient un véritable rôle éducatif dans la région. Enfin, soulignons l’organisation d’expositions temporaires qui vous donneront une bonne raison d’y retourner.

 

Musée de motos Monet & Goyon

Dans un registre totalement différent, vous pouvez également vous pencher sur la collection de motocyclettes provenant de la famille Gagnaire. Situé dans le village de Melle, ce musée des Deux-Sèvres met à l’honneur presque 50 ans de collecte et de restauration de motos. Avec environ 90 véhicules, dont la majorité a été restaurée, les modèles se concentrent sur la marque Monet & Goyon. Cette ancienne marque de motos françaises compte de nombreux adeptes parmi lesquels, bien évidemment, Henri et Michel Gagnaire.

Vous pourrez découvrir des motos de diverses époques dont certaines datent des années 1920. Les motos sont d’une rareté remarquable, d’autant plus que leur restauration rend ces pièces de collection opérationnelles !

 

Musée de la TSF

Dernier musée de notre sélection : le musée de la TSF, pour transmission sans fil. Il se concentre sur l’évolution des moyens de communication jusqu’à la radio que l’on connaît désormais. Plus d’un siècle de postes radio sont à retrouver dans ce musée ayant ouvert ses portes en 1992.

Avec près de 600 pièces à découvrir tout au long de l’exposition, c’est une véritable plongée dans le temps qui est offerte aux visiteurs ! Ils y découvriront des appareils à la technologie bien loin de celle que l’on connaît aujourd’hui. Fortes d’un entretien scrupuleux, les radios exposées sont dans un excellent état qui permet d’apprécier toute la subtilité de la conception de ces pièces. La visite, guidée et commentée, est une vraie curiosité à ne pas manquer.